BALENCIAGA, l’oeuvre au noir – musée Bourdelle

Quelle joie de revenir dans ce musée – atelier. Rien de mieux que ce type de lieu pour ressentir pleinement ce que l’artiste, Bourdelle en question, pouvait ressentir. C’est donc au coeur du 15ème arrondissement, que l’atelier de sculpture d’Antoine Bourdelle se niche, il a d’ailleurs demeuré étonnamment fidèle à lui-même. Jusqu’au 16 juillet, les oeuvres du couturier Balenciaga côtoient les nombreuses sculptures. Au nombre de 70, les créations du couturier trouvent naturellement leur place. Cette exposition inaugure la saison espagnole du Palais Galliera qui se poursuivra avec « Habits aux couleurs de l’Espagne » à la Maison Victor Hugo (21 juin – 24 septembre 2017) et se clôturera avec « Mariano Fortuny » au Palais Galliera (4 octobre 2017 – 7 janvier 2018).

Publicités

Look Forward Fashion Festival

Depuis hier et jusqu’au 2 juillet à la Gaieté Lyrique découvrez : le Look For

ward Fashion Festival. Événement incroyable mettant en lumière les initiatives technologiques venant des start-ups et des marques de mode.
J’y ai découvert des vêtements précurseurs, utiles, écologiques, lumineux, bref un enchantement !

Une veste immaculée de caméras pour repousser les potentiels assaillants, une autre qui capte la pollution et le traduit par un code couleur ou encore une autre qui permet l’affichage d’informations en réalité augmentée.
Vous repartirez avec des idées plein la tête en vous disant que l’avenir nous promet de belles choses !

Galerie Azzedine Alaïa – Entre l’art et la mode: la collection Carla Sozzani

C’est au détour d’une balade dominical dans le Marais, rue de la Verrerie, que j’ai découvert cette galerie, au fond d’une cour intérieure.  Cette galerie atypique est la galerie d’Azzedine Alaïa. Pour quelques semaines, le couturier a ouvert ses portes à la chic-issime expo photos de son amie Carla Sozzani.  On y retrouve des œuvres de Man Ray, d’Helmut Newton, Cecil Beaton et encore quelque 70 autres photographes très connus. Plus de 200 photos, quasiment toutes en noir&blanc choisi avec soin par Fabrice Hergott, le directeur du musée d’Art Moderne de Paris. Portraits uniquement de femmes, stars ou d’anonymes, nues ou habillées.

Une nouvelle sortie alliant mode & art avec une pointe de créativité, d’élégance et d’intelligence comme on aime 😉

 

Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale – Musée des Arts décoratifs

Petite, mon papa me disait souvent, « L’habit ne fait pas le moine ». Il voulait par cette expression m’enseigner qu’il est important de ne pas juger uniquement les gens d’après leur apparence. Évidemment que l’apparence ne résume pas tout, m’enfin … quand même … elle indique souvent (bon ok… parfois) le caractère de la personne, son métier, son style de vie, ses rebellions. En effet, l’habit peut faire scandale et dénoncer des causes. Cette expo au Musée des Arts Décoratifs nous propose au travers de différents univers les scandales causés par le vêtement : la jupe trop courte, l’accoutrement trop ajusté ou trop ample, la tenue trop impudique ou trop masculin pour un femme et inversement. On en ressort en se disant que nous sommes chanceux de pouvoir nous exprimer grâce à nos vêtements, et de pouvoir légalement porter un pantalon. (loi interdisant à la femme de porter un pantalon ayant été abrogée en 2013) Et de rire devant des tenues qui faisaient scandale il y a quelques années, devenues communes à présent.