PoP Art Musée Maillol

On en prend plein les yeux dans cette expo « Icons that matter » au Musée Maillol, où sont exposés une soixantaine d’œuvres du Pop Art. Certainement car le PoP Art est difficile à définir, du coup ça part un peu dans tous les sens ! Ce courant du milieu des années 50 jusqu’au années 70 a vu naître de grands artistes tels que Robert Rauschenberg et Jasper Johns, les sculptures et toiles monumentales de Claes Oldenburg, Tom Wesselmann, James Rosenquist et Alex Katz, en passant par les sérigraphies d’Andy Warhol, les peintures de Jim Dine et de Roy Lichtenstein. C’est la collection du Whitney Museum of American Art de New York qui s’offre à nous. Outre les plus connus, j’y ai découvert Harold Edgerton qui s’est fait connaître par ses photos prises au millionième de seconde et Claes Oldenburg sculterur aux installations monumentales, répliques d’objets du quotidien, à l’image de cette assiette de frites ketchup. C’est aussi à cette époque que des artistes gagnent leurs vies grâce au publicités peintes sur les murs.   Le Whitney Museum of American Art a été fondé par la sculptrice Gertrude Vanderbilt Whitney en hommage aux artistes américains. Au début du XXe siècle, les artistes novateurs éprouvent les plus grandes difficultés à exposer et vendre leurs oeuvres aux États-Unis. Dès 1907 et jusqu’à son décès en 1942, Gertrude Whitney consacrera sa vie à acquérir et exposer leur travail : c’est le plus grand mécène d’art américain contemporain de son époque.

Publicités