Bernar Venet Musée d’Art Contemporain Lyon

Lorsque j’ai vu que le musée d’Art contemporain de Lyon proposait une rétrospective de Bernar Venet, je me suis dit : chouette, des œuvres monumentales et en acier en perpective ! Mais que nenni ! C’est plus de 170 œuvres présentées : premières performances, dessins, diagrammes, peintures, jusqu’aux photographies, œuvres sonores, films et sculptures, retraçant ainsi 60 années de création.

Toutes les étapes de sa création y est décrite. A 20 ans il disait « souhaiter retirer toute charge d’expression contenue dans l’œuvre pour la réduire à un fait matériel ». Bon… une fois qu’on a dit ça, on comprend mieux pourquoi son œuvre, présentant du goudron étalé sur le sol est réduite à son plus stricte appareil. Il s’est même approprié l’astrophysique, la physique nucléaire, la logique mathématique… qui a dit que les artistes étaient (simplement) fous !?

L’œuvre protéiforme de Bernar Venet reste encore mal connue car elle est souvent exposée partiellement. Il faut la re/contextualiser, comme toujours, pour en comprendre son intégralité afin d’en cerner l’ampleur, la complexité, la poésie et l’évidence. J’avoue ne pas avoir trouvé spécialement belles l’intégralité de ses œuvres, mais j’ai été servie en matière d’œuvres monumentales !

De quoi me rappeler son exposition à Versailles en 2011.