Guimet – Enquêtes vagabondes

Ah le musée Guimet ! Quel bonheur ! Situé sur la place Iéna, au pied de la Tour Eiffel. La simple vue depuis ses marches enchanterait le plus blasé des parisiens.

Son nom lui vient d’Émile Guimet, un personnage hors du commun. Artiste, autodidacte né dans une famille cultivée de la grande bourgeoisie, sa vie révèle une inépuisable curiosité et un certain anticonformiste. Il crée des musées, des revues et un théâtre – il est également grand collectionneur en plus d’être orientaliste et industriel.

Il souhaite étudier les religions d’Asie. Pour ce faire il sollicite une mission auprès du ministère de l’instruction publique et des Beaux-Arts.

C’est ce voyage de 1876 que cette exposition nous fait partager.

Le périple Asiatique d’Emile Guimet partagé avec Félix Régamey, illustrateur et caricaturiste. On feuillette avec bonheur leurs carnets de voyage, de Singapour en Chine en passant évidemment par le Japon. Pour témoigner de leur passage Felix Régamey peint des tableaux, dont beaucoup sont exposés.

Au gré de ce voyage, ce collectionneur recueille sculptures, peintures et objets, manuscrits et livres destinés à l’œuvre de sa vie : dresser un tableau comparé des religions.

Le fruit de ses trouvailles trouvera sa place dans le musée de la place Iéna en 1889.

La scénographie des salles de ce musée étant petite et assez sombre, on a vraiment l’impression de rentrer dans les toiles.

On y découvre également le bleu, Dit le «Bleu Guimet ».

Publicités